TOYOTA LANCE LA VOITURE ÉLECTRIQUE À HYDROGÈNE

Considéré comme le pionnier des voitures électriques grâce à ses hybrides Prius, Toyota pousse toujours plus loin ses recherches dans le domaine des véhicules propres avec cette fois-çi un modèle fonctionnant à l’hydrogène. Face à la concurrence de Hyundai et de son ix35 (un SUV fonctionnant également à l’hydrogène et produit à 100 exemplaires), Toyota s’engage pour conserver sa position de leader des voitures hybrides et électriques. Commercialisée au Japon dès le 18 Novembre 2014, la Toyota Mirai appelle à révolutionner une catégorie déjà innovante.

L’HYDROGÈNE : DES AVANTAGES IDENTIQUES À UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE

Apparue récemment dans sa version commerciale, la voiture électrique à hydrogène possède un fonctionnement très proche des versions les plus communes reposant uniquement sur l’utilisation de batteries. Ainsi, les moteurs sont ici aussi intégrés dans chacune des roues, pour une puissance totale de 155 chevaux, proche de ce que propose BMW avec son modèle entièrement électrique, la BMW i3. Le fonctionnement s’en approche, puisque la batterie de la Toyota Mirai atteint les 22kWh, identique à ce que propose la Renault Zoé…mais en se rechargeant elle-même plusieurs fois!

Le principe de la pile à combustible intégré dans la Mirai permet de combiner de l’hydrogène stocké sous forme gazeuse (à 700 bars sur la Toyota Mirai) à l’oxygène de l’air, pour créer de l’électricité tout en ne rejetant que de l’eau. La batterie intégrée permet d’agir comme un réservoir temporaire, la voiture se rechargeant à la demande, et non sur une prise spécifique comme certaines voitures électriques hybrides.

L’hydrogène est ainsi une technologie propre, et qui permettrait également de diminuer le recours à des batteries toujours plus grandes, qui restent difficiles à recycler, et dont la production même reste polluante.

UNE AUTONOMIE PLUS GRANDE ET UNE RECHARGE ULTRA RAPIDE

Un des grands avantages des voitures électriques à hydrogène, c’est une recharge en moins de 5 minutes, soit à peine quelques minutes de plus qu’un plein d’essence ou de diesel. Pour un prix avancé par Air Liquide, premier promoteur de l’hydrogène, d’environ 5€ pour 100km. Plus cher que le plein d’un véhicule électrique traditionnel, mais pour une autonomie qui peut atteindre le quadruple. Car l’autonomie annoncée de la Toyota Mirai est de 480km au maximum, ainsi qu’une autre voiture prévue avec une autonomie de 700km en 2016. Toyota aurait-il un 4×4 électrique à l’étude?

Commercialisée aux alentours de 66.000€ en Europe, il s’agit d’une alternative encore très chère aux hybrides actuelles (à partir de 17.000€ pour une Toyota Yaris par exemple), mais d’une étape indispensable dans la recherche d’une voiture électrique propre. Surtout que les modèles à l’autonomie comparable, telle la Tesla P85, se négocie aux alentours des 90.000€. Seule la distribution de l’hydrogène pose problème, avec pour l’instant…seulement deux stations de recharge en France.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.