Souscrire une assurance pour votre voiture sans permis : comment faire ?

Si vous possédez une voiture qui ne nécessite pas de permis, sachez que vous devez souscrire à une assurance dédiée à ces types de véhicules afin de vous couvrir contre tout accident. Celle-ci vous aidera donc à indemniser les dommages provoqués à autrui et sur les véhicules concernés. Cependant, avant de la souscrire, vous devez remplir certaines conditions et vous devez également choisir la formule qui vous convient le mieux.

Quelles voitures sont concernées par cette assurance ?

Assurance voiture sans permisUne assurance voiture sans permis n’est pas destiné à tout type de voitures. En effet, comme son nom l’indique, elle est réservée aux véhicules qui ne nécessitent pas de permis ou encore aux voiturettes. Quelles sontles conditions à remplir par les voitures ? Ces dernières doivent être des voiturettes qui ne peuvent transporter que deux personnes et qui ne pèsent que 350 kg au maximum. Outre cela, elles ne peuvent pas rouler au-delà des 45km/h, leur puissance est restreinte à 5 chevaux et la cylindrée de leur moteur est limitée à 50 cm3. Ces véhicules sont donc soumis à certaines conditions et à certaines règlementations. Quelles conditions doivent remplir le souscripteur. Concernant le propriétaire, vous devez avoir atteint au minimum l’âge légal pour la possession de cette voiture qui est de 16 ans.  A part cela, vous devez non seulement posséder un permis AM, celui-ci a remplacé le permis BSR, mais aussi effectuer un stage pratique de 7 heures pour pouvoir obtenir par la suite une attestation de suivi de formation.

Quelle assurance choisir pour votre voiturette ?

Une fois que toutes ces conditions sont remplies, avant de souscrire votre assurance, veuillez d’abord choisir la formule qui vous convient le mieux. Quelles sont-elles ? Eh bien, vous avez le choix entre l’assurance au tiers, celle intermédiaire et celle tous risques. En cas d’accident, la première sert uniquement à couvrir les dommages provoqués sur un tiers. Il s’agit donc d’une assurance minimale.  La deuxième dite intermédiaire couvre certains sinistres comme l’incendie ou le vol ou encore le bris de glace outre les dégâts sur un tiers. Pour vous couvrir de tous les dommages que ce soit corporels ou matériels, vous avez la formule tous risques. Cette troisième formule est plus conseillée pour les voiturettes qui s’utilisent quotidiennement. Pour en savoir plus sur ces formules, n’hésitez pas à vous renseigner.Outre cela, vous avez également la possibilité de souscrire à des options complémentaires pour compléter votre assurance comme la garantie mécanique ou encore le prêt du volant.

Ce contenu a été publié dans Assurance voiture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.